La caisse et la postérité

20 janvier 2011 § Poster un commentaire

Van Gogh ne gagnait pas sa croûte
Rimbaud a vécu d’expédients
Molière a longtemps fait la route
Parker est mort comme un mendiant
Alors pour ce qui est du plan de carrière, si je pouvais décider
J’aimerais mieux passer à la caisse qu’à la postérité

Les chansons, déjà trois douzaines
Plus que de dates dans l’agenda
Le trac chaque fois que je rentre en scène
Et le compte-chèque en piteux état
Ma femme me prend pour une ganache, mon gosse pour un raté
J’aimerais mieux passer à la caisse qu’à la postérité

C’est pas que je sois envieux de nature
J’ai jamais guigné le gros coup
Mais la vache enragée qui dure
J’ai peur qu’à force ça gâche le goût
Aussi
Bien que je préfère à tous les palaces
Ma suite dans les idées
Je cracherais pas sur une petite place
Dans les meilleures ventes de l’été

Je fais ni la manche, ni les manchettes
Inutile d’appeler les agents
Je laisse mon empreinte sur des cassettes
Où j’enterre aussi mon argent
Les maisons de disques réfléchissent, à défaut de m’éditer
J’aimerais mieux passer à la caisse qu’à la postérité

Hé coco ! en chanson française
Tu cours dans quelle catégorie
Les Poètes-le-pied-sur-une-chaise
Ou les Musico-dernier-cri
Faci(le)
La mise en boîte, les étiquettes
Simili nouveauté !
Les petits Big Brothers qui nous guettent
Font même pas dans la variété

Chanteur français entre deux âges
Recherche public en sympathie
Qui soit pas trop branché message
Mais pas trop quand même abruti
Et qui fasse à ses chansonnettes un succès mérité
Je compte sur vous pour passer à la caisse, je m’occupe de la postérité (bis)

et pour lire ces paroles comme à l’oral

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La caisse et la postérité à Pascal Aussi.

Méta