Au sujet de La caisse et la postérité

20 janvier 2011 § Poster un commentaire


Petite expérience de ce que j’aime être le plus au monde : un auteur. C’est à dire quelqu’un qui, évitant bien des aveuglements, savoure depuis la coulisse le plaisir discret d’y être pour quelque chose…

Et dépossédé de rien du tout car je suis assez persuadé que le vrai créateur
en fait est l’interprète, qui incarne l’oeuvre autant de fois qu’il le faut
quand l’auteur n’a fait que l’écrire un jour.

http://fr.lyrics.wikia.com/wiki/Michel_Boutet/La_caisse_et_la_post%C3%A9rit%C3%A9

Et ça m’est le même bonheur quand au coin de sa chronique parue dans la Nouvelle République des Pyrénées le 27 novembre 2010, Pierre Challier affirme : « Boutet n’est pas du genre à poser. Et avoue même qu’il aimerait plutôt passer à la caisse qu’à la postérité. »

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Au sujet de La caisse et la postérité à Pascal Aussi.

Méta