J’envisage sérieusement de me mettre à la plaisanterie

2 décembre 2010 § Poster un commentaire

ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre

saleté de dent de sagesse !

Fantaisie salutaire,
l’entorse si minime
soit-elle au convenu,
la récréation du créateur,
l’échappée belle du spectateur,
l’invention qui donne à sourire
et prête à tout voir autrement,
sans duperie sur la qualité
ni crainte de l’insolite,
ni honte du cliché.

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement J’envisage sérieusement de me mettre à la plaisanterie à Pascal Aussi.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :