La patience

15 septembre 2010 § Poster un commentaire

J’ veux bien croire qu’il est inutile
De toujours ressasser le passé
Mais y ‘a des histoir’s à la gomme, comment les effacer ?

Combien de nuits encor’ faudra-t-il
Avant qu’ se disperse à la fin
Ce par trop entêtant parfum

Laisse le matin
Embaumer le jardin
De la peine à l’oubli, la patience

Il y a cette idée qu’à l’aventure
On devrait se lancer plus souvent
Moi, c’est perdu qu’ je me retrouve, quand je vais de l’avant

Sûr que la route est déjà moins dure
Si je peux goûter le repos
D’un léger frisson sur ma peau

Laisse le chemin
Te montrer le demain
De la crainte à l’envie, la patience

Oh, sans doute, il n’est jamais trop tard
On peut toujours quand on veut vraiment
Mais, tu sais, la persévérance, ça va bien un moment

Tout ce temps qu’il faut sur la guitare
Pour juste un refrain, trois couplets
Reste à savoir si ça te plaît

Laisse les saisons
Caresser la moisson
De la graine à l’épi, la patience

Laisse les chansons
Déborder l’horizon
Du passant à l’ami, la patience

et pour lire ce texte sans élisions

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La patience à Pascal Aussi.

Méta